dimanche, décembre 09, 2018

Premières neiges novembre 2018...




L'hiver semble ne pas être très pressé cette année... il faut donc guetter les divers saupoudrage pour tenter de faire quelques courbes en montagne! Direction le Tourmalet et ses 15 cms de neige fraîchement tombée!





Le Tourmalet encore pratiquable en deux roues!




Secteur Soulor de beau paysages à contempler et une belle vue sur le secteur Aubisque...



Le petit lac de Soum...



Vue sur le Montaigu et le Pic du Midi de Bigorre...



mercredi, novembre 21, 2018

La Fabrique du Ski ... quoi de neuf dans le made in France?



Cela fait un grand moment que l'on souhaitait échanger avec les "gens" de La Fabrique du Ski voilà qui est fait! L'hiver pointant le bout de son nez nous en avons profité pour poser quelques questions à Christian Alary sur sa marque fétiche.
Lorsque "La Fabrique du Ski" est arrivée sur le marché il pouvait sembler illusoire pour certains de voir les petits gabarits pénétrer les frontières du grand cirque blanc... quelques années plus tard il faut bien reconnaître que l'offre proposée par Mister Alary et sa bande s'avère bien ficelée avec des produits bien établis que ce soit sur le plan performance ou tarifaire. La charte graphique est novatrice et ne laisse pas le client de marbre!
Immersion dans le monde du ski made in Chartreuse!


MM : Pouvez vous nous faire un petit historique sur la création de "la fabrique du ski"?
Christian Alary : J’étais aux Etats-Unis quand j’ai pris la décision de créer la Fabrique du ski, je réalisais alors une usine pour la marque Américaine RAMP.

C’était une décision rapide: J’avais envie de rentrer en France mais rien ne m’y attendait et j’avais très envie de créer à nouveau une entreprise en France.

J’ai passé ma carrière dans l’industrie du ski, Rossignol, Kaorigin, Ramp, Decathlon. j’ai progressé à chaque expérience dans de nombreux domaine: R&D, Production, commerce et marketing.

Ce qui était une aventure personnelle, c’est transformée très rapidement en aventure humaine, j’ai fait appel à Erik et Ludo, ARRO STUDIO des génies du Design produit et graphique.

Ils étaient, tous deux motivés par le projet, pas seulement pour en être prestataires mais également actionnaires. Nous sommes les 3 fondateurs: Erik Ludo et moi-même.

Le nom de la marque, La Fabrique Du SKi, a été trouvé quand j’étais aux Etats-Unis, cela vous étonne ? Un nom bien francophone en réaction à ce que je vivais!!!

Une autre aventure m’attendais, la naissance de ma fille Ema qui est née en même temps que la fabrique du ski en 2014. C’était épuisant, formidable, émotionnellement très impliquant.

Durant cette première année, j’étais seul dans la société, je jonglais entre La Fabrique et ma fille, le biberon de 4h du matin, les comptines pour rendormir Ema et l’arrivée à la fabrique du ski pour scier des skis à la scie sauteuse à 5h.

C’était la mode du story telling: Les entreprises racontaient des histoires pour donner vie à leur marque et à leur produit en touchant l’affect des gens.

Nous nous amusions de ce concept marketing car nous n’avions pas besoin “d’inventer” des histoires, nous racontions juste la notre, la vérité, ce que nous vivions au quotidien.

Le marché était difficile pour un nouvel entrant et nous le savions, nous avons décidé à l’époque, de faire les choses différemment: Produire en France, sur la base d’un procédé nouveau de notre invention, avec une distribution en direct de nos produits afin de proposer des prix accessibles.

Même le choix de nos noms de modèles étaient différents: “Où tu veux quand tu veux”; “Quand la montagne s’en mêle”, “Cherche moi” etc

Nous sommes passés, depuis plus de 4 ans, par des hauts et de nombreux bas, aujourd’hui, nous sommes stabilisés, nous n’avons plus peur de l’avenir et notre survie n’est pas remise en cause chaque année.




MM :  Vous vous inscrivez dans une démarche de personnalisation des skis , avez vous beaucoup de demandes?
Christian : J’avais, avec la participation d’Erik, déjà créé une société sur la personnalisation de skis et de snowboards en 2006: Kaorigin.

Nous avions pris une claque phénoménal dès lors la personnalisation m’avait refroidi.
Dès la première année, nous avons eu énormément de demandes de skis personnalisés, cela vient du principe même de la production en locale, de la proximité avec nos clients.
Cette année nous avons décidé de structurer cette démarche et de la proposer officiellement à nos skieurs au travers de notre site Internet.
Nous proposons la personnalisation mais nous conservons notre identité visuelle et cela nous plait.
MM :  La skieuse Marie Martinod est endorsée chez vous... un bon choix?!
Christian : Cela nous rapporte beaucoup et cela ne nous coute rien: Marie nous a choisi à un moment où tous ces sponsors l’avaient lâché.
Nous ne pouvions pas nous offrir une skieuse de ce niveau, nous avions déjà du mal à nous payer nous-même !
Notre première rencontre en Septembre 2016 a donné naissance à L’Affranchie son modèle freestyle. Elle l’a skié en Octobre et a annoncé officiellement sur les réseaux sociaux depuis le glacier de Tignes qu’elle skierait jusqu’à la fin de carrière sur La Fabrique du ski.
Une nana géniale, une rencontre qui nous a fait du bien et nous a relancé à un moment difficile pour nous.
Nous avons choisi L’affranchie comme nom car nous pensions que c’était ce qui la qualifiait le mieux: Libérée de ses chaines.
Vice-championne Olympique, sur nos skis, vous vous rendez compte ? La fierté, l’émotion, c’était magique. Merci Marie, merci, merci !!!

MM : Quel est le processus de fabrication de vos skis? Made in France?
Christian : Nous avons un procédé de notre invention et breveté, totalement à part de l’industrie. Rien ne le laisse présager quand on skie ou que l’on voit le produit mais ce procédé nous permet d’être flexible et de pouvoir produire ce que nous voulons quand nous le voulons sans être tenu à la production en grande quantité.
Le produit est intégralement fabriqué en France, dans le massif de la Chartreuse où nous disposons de 400m² d’usine.
Nous ne parlons jamais beaucoup de notre procédé car ce qui nous intéresse c’est bien le ski lui-même.

MM : Des nouveautés pour 2019?
Christian : Plein ! J’adore créer et notre gamme 2019 s’en ressent: notre freeride, Quand la montagne s’en mêle, a été totalement reconçu. Notre ski de piste, sans compromis, également, nous avons un nouveau ski de course: Coeur de glace GS FIS. Notre modèle randonnée, de bas en haut, a été intégralement changé et nous avons un nouveau modèle en randonnée, loin de tout.
Aujourd’hui 14 modèles composent notre gamme, bien repartis et pour toutes les pratiques, Piste, course, Frestyle, Freeride sans oublier les polyvalents. Nous aimons l’idée que chaque skieur puisse trouver un ski qui lui convient chez nous.

MM : Votre avis sur l'avenir du marché du ski et de votre marque?
Christian : L’industrie du ski était sinistrée jusqu’à il y a une dizaine d’année. Aujourd’hui le marché s’est stabilisé et je ne suis pas inquiet pour lui. Le ski alpin se porte bien, les stations développent cette activité, les skieurs sont là.
La Fabrique se développe progressivement, nous avons pu embaucher cette année et nous seront 4 salariés cet hiver et nous prévoyons encore d’agrandir l’équipe l’année prochaine.
Margot nous a rejoint en mai, essentiellement à la production (comme tous les salariés, nous passons l’essentiel de notre temps en production) mais aussi sur les évènements, démo tour, salons etc...
Nous sommes confrontés à une nouvelle aventure, la perception des gens de la femme en atelier. Aujourd’hui encore cela surprend, souvent les gens ont cette remarque:    “ A la fabrique du ski vous êtes à la parité”. Cette phrase m’énerve GRrrrrr !
Margot travaille à l’atelier car c’est la meilleure pour ce poste, elle n’a pas été embauchée pour respecter une certaine parité, ça serait dégradant pour elle et la qualité de son travail.

MM :  Où pourra t'on tester vos produits cet hiver? skitests Alpes, Pyrénées...
Christian : Nous mettons en place actuellement notre planning de test. En plus des Alpes, nous aimerions aller dans d’autres massifs, effectivement, Pyrénées, Massif central, Vosges, Jura. Nous ne pourrons pas tout faire cette année mais nous sommes là pour encore longtemps, laissons-en aussi pour plus tard.


Plusd'infos sur le site:
https://www.fabriqueduski.com/ 



lundi, novembre 12, 2018

Test Volkl Kendo ... le joli petit 4x4.




 Volkl Kendo 2018/2019...

Que vaut le Kendo nouveau... avec un dress code bleu le Kendo se différencie de ses congénères par l'adoption de la charte graphique freeride.
Ski plutôt léger et maniable il bénéficie d'un flex assez progressif procurant un toucher de neige précis et homogène. 90mm sous le pied pourrait en effrayer quelques uns mais sur piste son comportement sain et relativement accessible devrait rassurer la majeure partie des skieurs. Ca carve fort et ça tient le pavé, certes lorsque l'on raccourcit la courbe l'engagement physique doit être plus marqué mais rien d'exceptionnel non plus. Belle accroche sur neige dure même si de temps à autre il aura fallu s'imposer physiquement afin de ne pas lâcher la carre.
En HP le ski est facile la spatule fait le job et absorbe les parties difficiles en traffolle. Le ski est là aussi maniable et agréable. On peut véritablement le qualifier de ski polyvalent . Aucun problèmes de déjaugeage tant que l'on reste dans du "correct" pour les grosses journées il faudra sortir évidemment plus gros (un volkl eight par exemple!).

Un très bon 50/50 comme Volkl sait si bien les faire.

mercredi, novembre 07, 2018

Bumtribe le ski avant tout!


Le ski c'est avant tout une passion, un élément quasi indispensable lors des sorties en montagne l'hiver... Voilà un petit moment que Bumtribe ne nous avait pas donné de nouvelles... du coup nous avons posé quelques questions à Jo histoire de savoir ce que devenait cette marque au profil on ne peut plus artisinal.


QUOI DE NEUF POUR BUMTRIBE CETTE ANNEE ?
Jo: Skis Bumtribe souhaite continuer sur son savoir-faire de skis larges, polyvalents et sur-mesure. De plus en plus, on voit une sectorisation du marché entre des pratiques pas toujours bien définies: Freeride, all mountain, backcountry etc...et le marketing a toujours quelque chose à vous proposer pour vous donner telle ou telle image !
On fait des skis pour skier hors-piste et sur piste parfois aussi. Alors suivant votre pratique rando ou juste du ski "freeride" en station, (que vous sautez ou pas des cailloux) on va surtout vous conseiller un de nos 6 modèles suivant votre style, votre poids et votre façon de skier. On dépasse l'idée selon laquelle il vous faut une paire pour chaque pratique !
Votre ski est personnalisable aussi pour le design !
Aussi, cette année on est à Samoëns, dans le sous-sol d'un resto-bar la Reposette (pas loin pour choper une bière!!!) et Doryk un jeune skieur du coin nous file un sérieux coup de main (à Seb et moi.)
EST T'IL FACILE DE SE FAIRE UNE PLACE DANS LE MONDE DES FABRICANTS DE SKI DE NOS JOURS ?
Jo : C'est vrai qu'il y en a beaucoup mais on croit que quand on sait ce qu'on fait, un jour on est reconnu. Ca fait 16 ans qu'on existe, petits certes, mais indépendants et toujours là dans une niche qui ne concerne que les passionnés de la montagne pas les fashion victims! Bon, heureusement on a un autre métier à côté (on enseigne le ski) pour manger parce que l'indépendance ça coûte et en France c'est compliqué de gagner sa vie en étant un artisan du ski.

LES PYRENEES ? UN SKITEST CET HIVER?
Jo : J'adore les Pyrénées! Je trouve que les skieurs sont "vrais". La mentalité est différente de nos Alpes et ça fait du bien...mais c'est loin et on a du mal à décoller mais on sait jamais !

L'AVENIR TU LE VOIS COMMENT ?
Jo : Qui sait ? il semblerait qu'il y ait un retour au "made in chez nous" et à la reconnaissance du travail des artisans, au "fait main" et local. Alors on y croit parce que nos plus vieux clients reviennent vers nous 15 ans après. Oui le problème c'est que nos skis durent trop longtemps ! mais peut-être que ça va devenir une qualité ?


Plus d'infos sur tous les skis BUMTRIBE sur:
http://bumtribe.fr/ 



mardi, novembre 06, 2018

Rossigno expérience 94... tout nouveau tout beau!



Le retour de Ross! 

J'avais beaucoup misé sur le nouvel expérience 94 qui semblait sur le papier pouvoir prétendre au titre de digne successeur des Bandits XXX... et bien ce ne sera pas pour cette fois! Le new 94 est un ski sympathique (comme Rossignol sait le faire) mais au caractère peu trempé. Malgré de belles avancées technologique la marque frenchie n'a pas encore retrouvé son meilleur niveau "all mountain..."
Sur la piste: la plaque de Titanal insérée dans cette nouvelle mouture rend le ski un peu plus rigide et c'est là que l'on constate tous les bienfaits de la technologie LCT. La spatule rentre très bien en courbe, le ski est homogène et sécurisant mais aussi doté d'une belle accroche, assez maniable et tant que l'on ne lui rentre pas trop dedans demeure très agréable.
En Hors Pistes sur neige souple tout se passe bien, cela se ternit un peu lorsque les conditions se dégradent sur des neiges plus dures où là le confort devient perfectible.
Dans l'ensemble Rossignol nous livre un bon produit que l'on retrouvera sûrement au pieds de pas mal de monde notamment des skieurs désirant se faire plaisir tous les jours avec des planches accessibles.

Autre petit point noir la sérigraphie manque d'inventivité, on a connu Ross avec un esprit graphique plus "aventurier"!!!



vendredi, novembre 02, 2018

L'épopée des stations de ski par Guillaume Desmurs.



Passionnés de ski, vous cherchiez un cadeau pour les fêtes? Stoppez tout, l'objet de vos désirs est là!
Spécialisé dans les sports outdoor et la montagne sous toutes ses formes Guillaume Desmurs nous livre là un magnifique ouvrage très bien ficelé qui retrace l'évolution des stations de ski au fil du temps. 
De la station village aux usines à ski moderne tout y passe, l'auteur relève le défi de parcourir le paysage montagnard hexagonal et d'y décrire son évolution de façon chronologique. Véritable phénomène de société la démocratisation du ski a révolutionné l'approche architecturale de la montagne avec plus ou moins réussite!
Guillaume Desmurs traverse les années permettant d'y voir plus clair sur l'enjeu et les problématiques rencontrés par les plus gros domaines skiables. Des schémas, des images qui vous feront voir la station de vos prochaines vacances hivernales d'un autre oeil...
L'histoire des stations avec un grand H!

L'épopée des stations de ski par Guillaume Desmurs aux éditions Glénat.
http://montagne.glenatlivres.com/livre/l-epopee-des-stations-de-ski-9782344029770.htm


mardi, septembre 18, 2018

Fischer FR 102 le rêve américain!


Une fois n'est pas coutume les autrichiens de Fischer nous offrent un ski que l'on croirait tout droit débarqué d'outre Atlantique... Un jouet stable et facile à prendre en main.
Pas besoin d'un bagage technique énorme ou de gros cuissots pour rider le FR 102, ce dernier tourne court et sait se faire oublier sous le pied. Maniable à basse vitesse le Fischer se comporte très bien pour un ski de ce gabarit là.
Sur piste il fait le job et pardonne beaucoup, la mise en dérive est facile.
Pas de grosse relance en talon on essaiera de le conduire "pépère". La prise d'angle est assez facile et les changements d'appuis se font sans problèmes donnant au ski un aspect très sain.
En dehors des jalons il est très fluide et n'a pas peur de monter dans les tours. Ce ski donne un sentiment de  sécurité et une belle stabilité.
Sur des gros rythmes la spatule devient un peu plus difficile à gérer mais rien de réellement pénalisant.
Côté fabrication Fischer a une fois de plus effectué uns ski solide au top sheet de très bonne facture.

vendredi, juillet 27, 2018

Atomic Vantage 97... de la bombe!


Chez Atomic on sait faire des skis...
Avec le Vantage 97 la firme autrichienne enfonce le clou! Vous aviez aimé le Vantage 100 les années précédentes vous adorerez le 97. Plus léger, plus maniable et surtout plus rigide le Vantage 2019 enchante!
Le patin a perdu 3mm mais a gagné en stabilité grâce à une bonne rigidité et un flex assez homogène. Sur piste il se conduit en finesse mais ne s'offusque pas d'être brutalisé de temps à autre. Le renfort titanal semble avoir été très bien pensé...
L'accélération en sortie de courbe et la prise d'angle relativement incisive quand on le met sur la carre font de ce 97 un all mountain bien dans sa peau et sans mauvaises surprises.
En dehors de jalons il demeure très agréable par sa facilité de conduite ainsi que son rebond très appréciable. Pas fatiguant pour un sou il peut être ridé tranquille mais sait aussi sortir son épingle du jeu lorsqu'il faut envoyer plus "gras". On déjauge sans effort un régal.
Un bien joli jouet agréable et vraiment surprenant de polyvalence.

https://www.atomic.com/fr-fr


dimanche, juillet 15, 2018

Agenda montagne et nature 2019...


 Comme chaque année avec l'été arrive le moment de découvrir les agendas thématiques Glénat et comme chaque nous nous sommes attardés sur les versions "montagne" et "nature" qui illumineront vos journées de travail en 2019!

Dans l'agenda montagne vous retrouverez les meilleures images de l'année , belles et époustouflantes prises par les meilleurs photographes/alpinistes de la planète... Un must pour celui qui veut prolonger ses vacances toute l'année!

L'agenda nature laisse quant à lui la parole aux constances biologiques de nos massifs français que ce soit du point de vue animal ou végétal. Attendrissant...
Deux ouvrages à se procurer rapidement pour les fans de montagne, nature ou tout simplement de belles images.

http://montagne.glenatlivres.com/livre/agenda-montagne-2019-9782344030547.htm 





samedi, juillet 07, 2018

Le roman de Gaspard de la Meije...






La Meije montagne de 3984 mètres convoitée par les plus grand alpinistes du monde... Le décor est planté!
Isabelle Scheibli, passionnée de montagne, nous livre là un roman basé sur la vie de Pierre Gaspard: personnage haut en couleurs guidé par l'alpinisme et premier homme à avoir gravi le grand pic de la Meije... Pierre Gaspard est un pionnier.
L'auteur, elle, s'exporte à travers un ouvrage détaillé dont l'histoire se déroule au pied d'un décor somptueux. L'oisans dans toute sa splendeur...
Entre courses en montagne, querelles de villageois et secrets inavoués le Roman de Gaspard de la Meije nous emmènent au beau milieu des vallées alpines à l'aube de ce que l'on aime de nos jours appeler l'alpinisme. 
Ce livre vous transportera sur des terres où le choix entre la vie de paysan et celle de guide semblait souvent difficile à appréhender.



Auteur(s) : Isabelle Scheibli
Collection Hommes et Montagnes Glénat
264 pages.
Format : 14 x 22,5 cm
Prix : 15,95 €


 

lundi, juin 18, 2018

Secteur Barèges Coumétou Pic de Barbe



 Toujours agréable de se promener dans le secteur Barèges / Pic de Barbe... La montée au Coumétou se fait en garant son véhicule au parking du départ de la rando menant au col d'Aoubé.
On enjambe le pont et on remonte la piste du Capet. Le Coumétou se trouve à l'altitude de 1770m.
De l'intersection on peut alors se diriger vers le Lac de la Lahude à 2150m puis éventuellement le Pic de Barbe.



Route montant au Capet...

Vue sur le Tourmalet...



Tournaboup et Piquette